Killefit consult

consultant sourcing and project management

 SME Interventions Ltd. U.K. –  Experts + Projects S.A. CR

Assistance technique court terme en appui à la mise en œuvre des activités du devis -programme de croisière n°1 du programme d’appui au commerce (PROGACOM)

Country/ Location of the position Gabon
Status/Reference FWC
Agency/Donor EC
Experts E1 Expert pour la formulation des programmes de réforme de l’environnement institutionnel et juridique des affaires
Start + duration of project 01/02/2012 – 01/07/2012
Duration of mission E1 110.00 working days
Required language Parfaite connaissance du français et de l’anglais
Deadline 05.01.12. Recruitment starts immediately upon publication of this vacancy announcement, posts may be filled already before the indicated application deadline.
ToR Shown hereunder
Eligible Nationalities EU-ACP
Observations Only short listed consultants will be replied to.Please apply only if you fulfill all requirements for the vacant position

All experts must have at least regional experience

Sending us your application is a commitment and we expect you to be available for the mission you are applying for.

Download EU AID CV template in the 4 main languages  of the EC http://wp.me/p1sHoW-5D
Our web page http://www.killefitconsult.com/beta/

CONTACT

applications@killefitconsult.com

Only short listed consultants will be replied to.If you wish to submit your candidature, please send us:

1 – Your up dated and position-adjusted CV in EU AID format, in the language of vacancy and as word.doc detailing qualifications, experience in similar assignments. CVs in other format than EU format will not be evaluated.

2 – The country, no of position/field (s) you will apply for in the subject line of message

3 – Your daily/monthly fee (EUR) without the living allowances.

4 – Your communication details (Mobil, phone, etc.)

Suggestions: Please make sure, that the experience requested is also shown “Description” section 14 of your CV. As the selections are very strict and paper based, we request you to prepare your CV in the right format and detail all the relevant experience under the Professional experience table as much as possible. There is no problem if your CV is long, the most important is to prepare so that it describes clearly your experiences relevant to the mission. (Your CV has to sell you!)

Restrictions: In case consultants are short listed, they must be able to provide documentary evidence for educational and professional items in their CVs (copies of diplomas, copies of employers’ reference letters, etc.). Documents that are not available in English have to be accompanied by a faithful translation. This is mandatory requirement for Europe Aid tenders.

DESCRIPTION

 Profile: Expert 1

Categoy of expert             Senior (at least 10 years of experience)

Duration               110.00 working days

 

Requirements     

–       Bac + 5 au minimum en droit international des affaires, et bac + 4 minimum en économie et commerce international ;

–       Au moins dix (10) ans d’expérience professionnelle dans la formulation des programmes de réforme de l’environnement institutionnel et juridique des affaires ;

–       Au moins dix (10) ans d’expérience professionnelle dans la formulation des programmes de libéralisation économique/commerciale ; et de renforcement des capacités productives du secteur privé ;

–       Connaissance des réalités économiques et sociales des pays pétroliers d’Afrique et des pays émergents ou en voie de l’être (Tunisie, Maroc, Malaisie, Singapour, …) ;

–       Parfaite connaissance du français et de l’anglais ;

                                              

EC rules applicable to any ECassignment  

• Working days are from Monday to Friday, if not indicated otherwise in the ToR

• Per diem covers all expenses of the expert (local transport, hotel, meals, telecom,

etc) and it is only paid if the expert stay overnight.

• International travel: the EC only reimburse economy class flight tickets

Terms of reference

 

TERMES DE REFERENCE

« Assistance technique court terme en appui à la mise en œuvre des activités du devis-programme de croisière n°1 du programme d’appui au commerce (PROGACOM) »

TABLE DES MATIERES

1. INFORMATIONS GENERALES……………………………………………………………………………1

1.1     Pays bénéficiaire……………………………………………………………………………………1

1.2     Autorité contractante………………………………………………………………………………1

1.3     Éléments d’information utiles concernant le pays bénéficiaire………………………1

1.4     Situation actuelle dans le secteur concerné……………………………………………… 2

2. OBJECTIFS ET RESULTATS ATTENDUS DE LA MISSION…………………………………….3

2.1 Objectif général………………………………………………………………………………………….3

2.2 Objectifs particuliers……………………………………………………………………………………3

2.3 Résultats à atteindre par le prestataire………………………………………………………….3

2.4 Activités spécifiques à mettre en oeuvre………………………………………………………..4

3. PROFIL DE L’EXPERT…………………………………………………………………………………………4

4. LIEU, DUREE ET PLAN DE TRAVAIL INDICATIF……………………………………………………4

4.1 Généralités………………………………………………………………………………………………..4

4.2    Logistique et calendrier…………………………………………………………………………..4

4.2.1 Lieu des prestations…………………………………………………………………………………4

4.2.2 Calendrier des prestations………………………………………………………………………..5

4.3 Suivi technique de la mission…………………   ………………………………………5

5. RESTITUTION ET RAPPORT……………………………………………………………………………….5

6. VALEUR DU CONTRAT……………………………………………………………………………………….6

7. PRESENTATION DE L’OFFRE:…………………………………………………………………………….6

CHAPITRE 1 : INFORMATIONS GÉNÉRALES

1.1          Pays bénéficiaire

Gabon

1.2          Autorité contractante

Commission Européenne pour le compte du Ministère de l’Economie, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, Ordonnateur National du FED

1.3          Éléments d’information utiles concernant le pays bénéficiaire

A cheval sur l’équateur, le Gabon, pays d’Afrique Centrale, a longtemps été considéré comme un émirat d’Afrique au regard de ses immenses ressources naturelles réparties sur un territoire d’une superficie de  267.667 Km² pour une population de 1,5 million d’habitants. Bien que classé parmi les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure avec un PIB par habitant de 7760 $ en 2011,  le Gabon présente néanmoins toutes les caractéristiques d’un pays pauvre. Il se situe ainsi, du point de vue de son IDH, estimé à 0,674 en 2010/2011, au 106ème rang mondial, soit un décalage de quarante (40) places par rapport à son classement en termes de revenu par tête.

En fait, l’économie gabonaise est restée tributaire de la rente procurée par quelques secteurs d’exportation traditionnels, demeurant en cela une économie extravertie dont les performances sont largement fonction de l’évolution des cours des matières premières, et principalement du pétrole. En effet, le pétrole contribue aux recettes publiques pour 58%, et aux exportations à hauteur de 80%. Outre le secteur pétrolier, les mines, la filière forestière, et le secteur des services sont les principaux contributeurs à la création de la richesse nationale. L’apport au PIB de l’agriculture (5%) et du sous-secteur manufacturier (4%) est très faible.

Par ailleurs, le poids du secteur public est très important puisque l’Etat demeure le premier employeur du pays avec un peu plus de soixante dix mille agents publics recensés en 2010. L’Etat tient aussi un rôle prépondérant dans la régulation de l’activité économique à travers le niveau élevé de la commande publique destinée aux entreprises. En 2012, le Budget de l’Etat gabonais se montera à 2453 milliards de francs CFA.

Au regard des indicateurs sociaux observés, force est de constater que le pays n’a pas su tirer le meilleur profit de son immense potentiel économique, du fait notamment de politiques publiques inefficaces qui n’ont pas réussi à valablement : (a) stabiliser le cadre macroéconomique ; (b) diversifier l’économie ; et (c) mettre en œuvre des programmes adaptés de lutte contre la pauvreté.

Toutefois, en dépit du déclin du niveau de la production pétrolière amorcé depuis 1997, le Gouvernement de l’émergence issu de l’élection en août 2009 du Président Ali BONGO ONDIMBA affiche l’ambition de faire du Gabon, à l’horizon 2025, un pays émergent, à partir d’une stratégie de développement fondée sur trois axes : Gabon Vert, Gabon Industriel et Gabon des services.

Le défi qu’entend désormais relever le Gabon consiste précisément à sortir de sa forte dépendance vis-à-vis du pétrole et des autres matières premières, en procédant à une évolution de sa structure économique vers les industries à forte valeur ajoutée.

Le pilier Gabon vert s’appuiera sur la valorisation du « pétrole vert » que constitue le formidable écosystème gabonais (22 millions d’hectares de forêt, des terres agricoles, 800 kms de littoral maritime). Appartenant au bassin du Congo, deuxième poumon de la planète, le Gabon a consacré 11% de son territoire aux parcs nationaux en vue de participer à l’effort mondial de préservation de l’environnement et de lutte contre le réchauffement climatique, tout en tenant compte des impératifs de développement et d’industrialisation du pays. Il s’agit tout à la fois de préserver l’écosystème forestier, transformer localement le bois à travers un artisanat et une industrie dynamiques, développer l’agriculture, la pêche, l’aquaculture en vue de garantir la sécurité alimentaire du pays.

Le pilier Gabon industriel s’appuiera sur la valorisation locale des matières premières, à l’instar de la production de ferro-manganèse. A long terme, le Gabon a vocation à devenir un pôle métallurgique, avec un tissu dynamique de PME exportant des produits à base de fer dans toute la sous région et au delà. De même, la création d’un pôle pétrochimique à Port-Gentil est une ambition clairement affichée par le Gabon. Il visera à valoriser les ressources d’hydrocarbures.

Le pilier Gabon pays de services à valeur ajoutée repose sur la valorisation des ressources humaines, en érigeant le Gabon comme référence régionale dans les services financiers, les nouvelles technologies de l’information, les métiers de services liés à l’économie verte ou encore certains domaines spécialisés de l’enseignement supérieur ou de la santé.

Les perspectives de croissance du pays pour 2011 sont à la hauteur du volontarisme gouvernemental, avec un taux de croissance du PIB attendu de 5,8%.

Mais ces performances pourront difficilement être pérennes si le pays ne suscite pas un secteur privé dynamique et compétitif, en parvenant notamment à attirer des investissements directs étrangers massifs dans l’industrie de transformation du bois, la métallurgie légère, l’écotourisme, l’énergie.

Pour ce faire, la qualité du cadre légal et réglementaire des affaires est cruciale. En effet, les coûts et la lourdeur des procédures pour la création d’une entreprise, la longueur des délais pour obtenir un permis de construire, les complications du commerce transfrontalier, et l’incertitude juridique dans l’exécution des contrats et la sécurité des investissements, sont autant de paramètres fondamentaux dans l’incitation à investir qui, depuis plusieurs années, est en recul en raison de :

– l’absence de lisibilité et de cohérence de la législation du commerce au Gabon (incohérence entre les textes, interprétations divergentes selon les administrations) ;

– la pratique courante de la parafiscalité malgré les lois interdisant ces pratiques ;

– L’inefficacité et la faiblesse structurelle des organisations intermédiaires d’enregistrement et d’accompagnement des entreprises (Agence de Promotion de l’Investissement Privé, PROMOGABON, APEX), en raison du manque de moyens techniques et financiers, et de suivi de la performance ;

– une insuffisance du crédit aux entreprises, malgré l’existence de certains dispositifs bancaires (FAGA…) ;

– un dialogue Public/Privé insuffisant.

La crise internationale survenue en 2008 à la suite de l’effondrement du marché hypothécaire américain a rappelé la nécessité de diversifier l’économie gabonaise, largement tributaire des hydrocarbures. Les réformes structurelles devraient être accélérées, pour répondre aux besoins de développement du secteur privé et de renforcement de la bonne gouvernance.

La promotion du secteur privé repose principalement sur deux axes : l’accompagnement technique et financier des micro-projets ainsi que des PME et l’amélioration du climat des affaires par la bonne gouvernance. D’après le rapport Doing Business 2012 de la Banque Mondiale, le climat des affaires est peu incitatif au Gabon. Le pays se situe en effet à 156ème position en termes de facilitation des affaires, sur un total de 181 pays en 2011.

Le programme d’appui au commerce (PROGACOM) vise précisément à contribuer à corriger les différentes entraves au développement des affaires au Gabon, et plus largement à rendre l’économie gabonaise plus attractive pour les investisseurs et davantage compétitive.

1.4          Situation actuelle dans le secteur concerné

La volonté d’impulser une dynamique de réformes vigoureuses propices au développement du secteur privé s’est traduite le 4 mars 2010 par une décision du Conseil des Ministres transférant les missions, compétences et activités de l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP) à la Chambre de Commerce de Libreville. Cette mesure vise à rendre cohérentes les initiatives institutionnelles prises par la Chambre de Commerce en tant qu’interlocutrice privilégiée du monde des affaires, et la mise en œuvre des mesures pratiques de facilitation des affaires, dont de nombreux leviers sont du ressort essentiellement de l’APIP. Avec cette réforme, matérialisée par la mise en place depuis le 1er juillet 2010 d’une administration provisoire en substitution des organes de décisions traditionnels de la Chambre de Commerce et de l’APIP, la Chambre de Commerce devra désormais être capable à la fois d’accompagner efficacement le développement du commerce de proximité et des entreprises de services, de faciliter l’installation des investisseurs, et d’appuyer le développement des capacités productives des entreprises.

CHAPITRE 2 : OBJECTIFS ET RESULTATS ATTENDUS DE LA MISSION

2.1          Objectif général

La mission d’assistance technique au programme d’appui au commerce (PROGACOM)  devra servir de conseil au Gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre d’actions contribuant à l’insertion de l’économie gabonaise dans l’économie régionale et mondiale de manière durable.

2.2          Objectifs particuliers

La mission d’assistance technique comprendra la mise en œuvre des activités liées à :

1)            la révision/adaptation du cadre logique et la mise en place des procédures de gestion du programme PROGACOM, ainsi qu’au cadrage de ses activités ;

2)            la préparation du dossier d’appel d’offres international pour le recrutement d’une assistance technique long terme ;

3)            l’évaluation des réformes menées au sein des organisations intermédiaires d’appui au secteur privé ciblées par le projet PROGACOM et, le cas échéant, l’élaboration d’un plan d’actions à mener pour la finalisation des réformes pendantes ;

4)            l’analyse de l’organisation et du fonctionnement de la Direction Générale du Commerce (DGC) au regard de ses objectifs et élaboration d’un plan d’actions à mener en vue d’améliorer son efficacité ;

5)            l’élaboration des termes de référence des missions court terme identifiées dans le devis-programme de croisière n°1 et lancement des procédures d’appels d’offres ;

6)            l’appui à la sensibilisation sur les enjeux de l’Accord de partenariat économique (APE) entre l’Afrique centrale (CEMAC + RDCongo + Sao Tomé e Principe) et l’Union européenne en cours de négociation, au travers des activités identifiées en ce sens dans le devis-programme de croisière n°1du PROGACOM.

2.3          Résultats à atteindre par le prestataire

             Le cadre logique du programme PROCAGOM est adapté/révisé ;

             Les procédures de gestion et cadrage des activités du programme PROCAGOM sont mises en place

             L’appel d’offre international pour le recrutement d’une assistance technique long terme est lancé;

             L’évaluation des reformes menées au sein des organisations intermédiaires d’appui au secteur privé a été faite et, le cas échéant, un plan d’actions pour l’aboutissement de l’ensemble des réformes  est proposé ;

             L’analyse de l’organisation et du fonctionnement  de la Direction Générale du Commerce au regard de ses objectifs est effectuée et un plan d’action est proposée ;

             Les termes de référence des missions court terme identifiées dans le devis-programme de croisière n°1 sont élaborés ;

             Les appels d’offres des missions court terme identifiées dans le devis-programme sont lancés ;

             les activités de sensibilisation à l’APE identifiées en ce sens dans le devis-programme, sont mises en œuvre.

2.4          Activités spécifiques à mettre en oeuvre

a. Proposer une amélioration du schéma fonctionnel de PROGACOM et mettre en œuvre un calendrier des activités en collaboration avec le chef de projet ;

b. Elaborer les termes de référence de l’assistance technique long-terme et lancement de la procédure d’appel d’offres ;

c. Evaluer les réformes menées au sein des organisations intermédiaires d’appui au secteur privé, leurs procédures internes ainsi que leur système d’information et, le cas échéant, proposer des mesures d’adaptation nécessaires ;

d. Etudier le système de fonctionnement (procédures internes et indicateurs de performance et résultats) de la DGC ; donner une image la plus fidèle possible de la structure (organisation, missions et réalisations), rechercher prioritairement les facteurs susceptibles d’entraver le fonctionnement actuel de la DGC et proposer un chronogramme, des mesures en vue d’adapter l’organisation aux missions ;

e. Identifier les appuis nécessaires au démarrage opérationnel de l’Agence de promotion des exportations (APEX) auxquels le projet PROGACOM peut répondre, et proposer les modalités d’intervention du programme ;

f. Elaborer les profils de poste des personnels de l’Agence de promotion des PME (PROMOGABON) ;

g. Identifier et définir les besoins en formation des agents de la DGC et des administrations concernées par les négociations commerciales, les membres du Comité national de négociation de l’APE sur les enjeux du commerce international, les techniques de négociation commerciale, les statistiques douanières et commerciales ;

h. Identifier les conflits de compétences entre les organisations intermédiaires d’appui au secteur privé et proposer, le cas échéant, une rationalisation des textes légaux ou réglementaires fondant leurs activités ;

i. Procéder au screening des meilleures pratiques en matière de cadre formalisé de dialogue public/privé, et proposer un plan d’actions pour la mise en place d’un tel mécanisme au Gabon ;

j. Elaborer, si besoin est, les termes de référence des études pour la révision des codes des marchés publics, miniers, forestiers, cadastraux, et des investissements ;

k. Finaliser les termes de référence pour le recrutement d’une société de communication devant conduire les actions de visibilité/communication et préparer la procédure d’appel d’offres ;

l. Elaborer les termes de référence pour la conception, l’édition, et la diffusion du guide de l’investisseur et de l’exportateur ;

m. Aider à l’organisation des séminaires de sensibilisation sur l’APE.

CHAPITRE 3 : PROFIL DE L’EXPERT

Expert

–              Bac + 5 au minimum en droit international des affaires, et bac + 4 minimum en économie et commerce international ;

–    Au moins dix (10) ans d’expérience professionnelle dans la formulation des programmes de réforme de l’environnement institutionnel et juridique des affaires ;

–              Au moins dix (10) ans d’expérience professionnelle dans la formulation des programmes de libéralisation économique/commerciale ; et de renforcement des capacités productives du secteur privé ;

–              Connaissance des réalités économiques et sociales des pays pétroliers d’Afrique et des pays émergents ou en voie de l’être (Tunisie, Maroc, Malaisie, Singapour, …) ;

–              Parfaite connaissance du français et de l’anglais ;

CHAPITRE 4 : LIEU, DUREE, ET PLAN DE TRAVAIL INDICATIF

4.1          Généralités

4.1.1       Zone géographique à couvrir

Libreville principalement.

4.1.2       Groupes cibles

a)            Grand patronat (Confédération Patronale Gabonaise) ;

b)            Patronat des PME ;

c)            Ministère de l’Economie, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme ;

d)            Ministère des PME ;

e)            Chambre de Commerce ;

f)             Organisations intermédiaires telles que le CDE, PROMOGABON, APEX, et autres.

4.2          Logistique et Calendrier

Lieu des prestations

La mission d’assistance technique se déroule principalement à Libreville. Toutefois, l’assistant technique pourra se rendre dans les principaux pôles d’activités économiques du Gabon pour les besoins de sa mission.

Calendrier des prestations

Les prestations commenceront à partir de la date de signature du contrat (jour j). La mission d’assistance technique s’exécutera, de façon prévisionnelle à compter du 1er février 2012, sur une période de 5 mois comme suit :

–              j + 1, débriefing avec l’administration nationale ;

–              j + 15, rapport préliminaire (maximum 12 pages) et finalisation des termes de référence pour le recrutement d’une société de communication devant conduire les actions de visibilité/communication ;

–              j + 60, rapport à mi-parcours (maximum 55 pages), élaboration de l’assistance technique long-terme, et élaboration des profils de poste des personnels de l’Agence de promotion des PME en quatre exemplaires ;

–              j + 120, rapport provisoire (maximum 70 pages) en quatre exemplaires;

–              j + 150, rapport final (maximum 70 pages) en quatre exemplaires  + un support informatique

La mission mobilisera l’expertise pour un total de 110 hommes/jours ouvrables.

4.3         Suivi technique de la mission

i.              Organe chargé du suivi technique de la mission

Le suivi de la mise en œuvre de cette mission sera assuré par les services compétents du Ministère du Commerce, en collaboration avec l’équipe chargée de la gestion du projet PROGACOM. Le maître d’œuvre, en concertation avec le maître d’ouvrage, sera chargé de définir l’agenda de la mission, la liste des personnes ressources, fournir aux experts la documentation relative au cadre législatif et réglementaire régissant le droit du travail au Gabon,… Elle devra faciliter les contacts entre les experts et toute personne ou institution pertinente pour l’étude.

Les coordonnées du point focal de ce projet est :

Mme. Diane NDONG NGUEMA née NKOULOU ONDO

(Chef de projet PROGACOM)

ii.             Structure de supervision de la mission

La maîtrise d’ouvrage de la mission d’assistance technique est assurée par l’Ordonnateur National du FED, assisté en cela par la Cellule d’Appui à l’Ordonnateur National du FED (CAON).

Le Ministère du Commerce mettra un bureau à la disposition de la mission d’assistance technique.

CHAPITRE 5 : RESTITUTION ET RAPPORT

Un rapport préliminaire sera établi quinze jours après le début de la mission, présentant les premiers résultats issus des échanges et de la recherche documentaire ainsi que le calendrier de travail pour le reste de la mission.

Le titulaire du contrat est tenu de présenter le rapport final de l’expertise à l’équipe chargée de la gestion du projet PROGACOM, à la CAON, et à la Délégation de l’Union européenne à Libreville au plus tard 15 jours après la mission.

Briefing et débriefing

Une demi-journée de briefing et une demi-journée de débriefing seront organisées au sein des bureaux de la Délégation de l’Union européenne à Libreville, associant la CAON et le chef de projet PROGACOM.

Rapport provisoire et final

Le rapport final provisoire sera déposé en 3 exemplaires (+ une copie sur support informatique) avant le départ  des experts de Libreville. Un exemplaire sera adressé au chef du projet PROGACOM, à la CAON et à la Délégation de l’Union Européenne.

Les Autorités gabonaises et la Commission européenne disposeront au maximum d’une semaine pour faire parvenir leurs commentaires aux consultants. Le rapport définitif sera transmis en 3 exemplaires (+ une copie sur support informatique) 30 jours après la réception des commentaires.

CHAPITRE 6 : PRESENTATION DE L’OFFRE

L’offre comprendra, outre le CV détaillé de l’expert proposé, une méthodologie succincte permettant d’apprécier l’approche retenue, et une proposition de calendrier de travail.

 

Mailing Lists

 

Killefit Consulting opportunities (General) http://uk.groups.yahoo.com/group/killefit  Subscribe: killefit-subscribe@yahoogroups.co.uk

PUBLIC ADMINISTRATION + FINANCE http://uk.groups.yahoo.com/group/Killefit_PublicAdmin_Finance

Subscribe: Killefit_PublicAdmin_Finance-subscribe@yahoogroups.co.uk

Communications http://uk.groups.yahoo.com/group/Killefit_Communications

Subscribe. Killefit_Communications-subscribe@yahoogroups.co.uk

Good Governance/Human rights/Gender

http://uk.groups.yahoo.com/group/Killefit_GoodGovernance_HumanRights_Gender

Subscribe: Killefit_GoodGovernance_HumanRights_Gender-subscribe@yahoogroups.co.uk

ENGINEERING + CONSTRUCTION + TRANSPORT http://uk.groups.yahoo.com/group/KILLEFIT_ENGINEERING

Subscribe: KILLEFIT_ENGINEERING-subscribe@yahoogroups.co.uk

PRM (PROGRAMME & RESOURCE MANAGEMENT)

http://uk.groups.yahoo.com/group/KILLEFIT_PRM

Subscribe: KILLEFIT_PRM-subscribe@yahoogroups.co.uk

Agriculture and Rural DevelopmENT

http://uk.groups.yahoo.com/group/KILLEFIT_AGRI_RURAL_DEV

Subscribe: KILLEFIT_AGRI_RURAL_DEV-subscribe@yahoogroups.co.uk

EDUCATION & TRAINING http://uk.groups.yahoo.com/group/KILLEFIT_Education_Training

Subscribe: KILLEFIT_Education_Training-subscribe@yahoogroups.co.uk

IT + TELECOMMUNICATION CONSULTANT (ITT) http://uk.groups.yahoo.com/group/KILLEFIT_ITT/

Subscribe: KILLEFIT_ITT-subscribe@yahoogroups.co.uk

SME+SB support  http://uk.groups.yahoo.com/group/KILLEFIT_SME_and_SB_support

Subscribe: KILLEFIT_SME_and_SB_support-subscribe@yahoogroups.co.uk

TRADE http://uk.groups.yahoo.com/group/KILLEFIT_TRADE/

Subscribe: KILLEFIT_TRADE-subscribe@yahoogroups.co.uk

HEALTH, HUMANITARIAN AID+RELIEF http://uk.groups.yahoo.com/group/HumanitarianAidHealthandRelief

Subscribe: HumanitarianAidHealthandRelief-subscribe@yahoogroups.co.uk

WATERSECTOR http://uk.groups.yahoo.com/group/WATERsector

Subscribe: WATERsector-subscribe@yahoogroups.co.uk

ENERGY http://uk.groups.yahoo.com/group/KILLEFIT_ENERGY

Subscribe: KILLEFIT_ENERGY-subscribe@yahoogroups.co.uk

Tourism http://uk.groups.yahoo.com/group/KILLEFIT_Tourism

Subscribe: KILLEFIT_Tourism-subscribe@yahoogroups.co.uk